Top articles

  • Pas gai, pas gay. Les conneries ça continue.

    20 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    C'était sans compter sur mon imagination, je m'étais aperçu que lorsque la porte était fermée je pouvais faire dépasser le pêne à droite de la serrure ainsi je pouvais l'attraper avec mes doigts et compléter l'ouverture quant bon me semblerais. Même sans...

  • Pas gai, pas Gay. La mise à l'air organisée.

    20 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Cette colonie était assez curieuse, nous logions dans des bungalows, la directrice avait plus la mentalité d'une gardienne de prison que d'une directrice de colo, nous devions nettoyer des sous bois et faire toute sortes de travaux assez pénibles. Le...

  • Pas gai, pas gay. Qu'elle curieuse idée ! ! !

    22 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Le moniteur ne aperçu du vol que le lendemain, difficile dans ces conditions de faire des investigations, je ne fus pas inquiété le moins du monde. En fait durant cette dernière colonie de vacances je m'y ennuyais, je vis la fin du séjour arriver sans...

  • Pas gai, pas gay. La fugue

    22 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Ce premier coup chez la tante Nisou ne fut jamais découvert. Bien sur le lycée allait envoyer un bulletin d'absence, cette fois je réussis à intercepter le courrier de justesse, je le détruisis. Non le lycée ne m'emballais vraiment pas, tant et si bien...

  • Pas gai, pas gay. La nuit au trou.

    23 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Je ne sais plus très bien si je dormi d'un sommeil réparateur, cette nuit là en tout je pliais bagage avant que le jour se lève afin que personne ne me voie partir. Je reprenais la route de la Seine et Marne sans trop savoir où j'allais aller. Sans vraiment...

  • Pas gai, pas gay. Taddy le voleur en prison.

    23 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Sans perdre de temps je m'installais et m'endormis immédiatement. Je fus tiré de mon sommeil assez brutalement pour moi il me semblait que c'était le milieu de la nuit, par le gendarme qui devait refaire ma déposition. Nouvel interrogatoire et toujours...

  • Pas gai, pas gay. La vie en prison.

    23 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Je me retrouvais devant un bonhomme en uniforme pas aimable du tout, qui me demanda de vider mes poches, commençant à fumer je ne pu garder mon paquet de cigarettes blondes seules les gauloises étaient admises, il ne m'en restait que trois ou quatre....

  • Pas gai, pas gay. La prison encore.

    23 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Tiens c'est l'heure de mon train pour aller au lycée ou encore les copains ne vont pas tarder à sortir de cours pour rentrer chez eux, moi je suis déjà arrivé. Puis chaque soir le gardien avec sa barre de fer un peu comme s'il venait sonner le glas venait...

  • Pas gai, pas gay. La sortie de prison.

    23 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Enfin, je récupérais mes vêtements civils, je me sentais déjà mieux. Après avoir signé une foule de documents, je fus racompagné jusqu'à la porte de la prison où un gendarme à nouveau me prit en charge, il me mena au travers du dédale de couloirs du palais...

  • Pas gai, pas gay. Nisou c'est comme la grand-mère.

    23 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Toutefois la tante une fois arrivé me dit tu sais Taddy, Madame Morel ne va pas te priver de dessert, te priver de ceci ou de cela tu n'es plus un petit enfant, ça n'à plus de sens, maintenant tu dois être raisonnable reprendre tes études, bien travailler...

  • Pas gai, pas gay. le grand-père et la psychologue.

    23 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Le père Morel qui était à la retraite depuis deux ou trois ans s'était trouvé un petit emploie chez une dame pour faire son jardin au fil du temps, il était devenu son homme à tout faire et peut être plus mais bref. Cette dame se mit en tête de faire...

  • Pas gai, pas gay. Taddy a enfin gagné, oui mais quoi ?

    24 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Je trouvais du travail ménager à faire chez une vieille dame du quartier, tout le monde savait que cette personne était pleine d'argent, c'était l'ancienne boulangère du quartier, là aussi sachant ou était son porte-monnaie, elle m'avait envoyé en course,...

  • Pas gai, pas gay. Les Lavin

    24 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Malgrés tout je fus pris par une appréhension, qu'allait-on faire de moi où allait on me mettre, je me voyais dans un foyer comme Jacky avec des garçons de mon genre. Je suis parti de chez les Morel en mille neuf cent soixante huit en septembre, je suis...

  • Pas gai, pas gay. La nouvelle vie.

    24 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    A priori il n'y avait pas de raisons qu'il en soit autrement vu que j'étais de l'assistance si jamais, j'était sur mes gardes. Cette famille devait avoir sa logique qui pour le moment m'échappais encore. La vie chez les Lavin était toute différente de...

  • Pas gai, pas gay. Cher garçon.

    24 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Quelques mois passèrent avant que je ne sois pour la dernière fois convoqué au tribunal, je devais comparaître devant le tribunal des enfants. Ce jour là j'étais pratiquement aphone, j'avais pris un coup de froid. Durant cette audience qui ne dura pas...

  • Pas gai, pas gay. Encore d'autres garçons.

    24 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    J'eu des gestes "coupables" envers un autre camarade de ma section il s'appelait André, bien que nous ne nous soyons jamais résolus à jouer franc jeu, sous prétexte de jeux divers, je pratiquais des attouchements à l'endroit de son sexe. Toujours dans...

  • Pas gai, pas gay. La fin des visites familliales.

    25 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Le vélo que la tante Nisou m'avait offert pour mon certificat d'étude commençait à donner des signes évidents de fatigue, c'est sur ce vélo que je fis mes premières armes sur deux roues les nombreuses chutes que j'ai pris ne lui on pas franchement réussi....

  • Pas gai, pas gay. Encore une fugue.

    25 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Souvent la mère Lavin se plaisait à me dire qu'il y à deux Taddy en toi celui qui est charmant toujours prêt à rendre service et l'autre sournois toujours en quête pour faire des bêtises. Quant au père Lavin je le trouvais complètement nonchalant, il...

  • Pas gai, pas gay. Taddy a enfin GAGNE, c'est le foyer.

    26 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Je pensais très rapidement au labo photo du foyer rural de Moissy où je pourrais être relativement au chaud en tout cas tranquille et innaperçu, je mis mon plan à éxécution pour ce faire, je dù escalader la grille d'entrée. Je m'installais pour manger,...

  • Pas gai, pas gay. L'arrivée au foyer du Sillage.

    27 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    C'était bien là l'essentiel, je n'étais pas placé dans une famille. Pour aller au lycée je passais à chaque fois par Bellerues, je n'avais jamais remarqué qu'il y avait dans ce village un foyer. Lors de mon passage suivant, je cherchais où pouvais bien...

  • Pas gai, pas gay. Mon installation au foyer du Sillage.

    28 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Sur ce nous montions à l'étage, qu'elle ne fut pas ma surprise de constater que le haut des escaliers donnait sur un long couloir avec à espace régulier une porte et ce des deux cotés. Jean-Claude se dirigea vers l'une de ces portes, sorti de sa poche...

  • Pas gai, pas gay. Le trousseau frauduleux.

    29 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Il y a tellement d'années que j'attendais ce moment, je savourais l'instant présent avec délectation. Je n'avais plus envi que l'on s'occupe de tout pour moi, je voulais me prendre en main. Le lendemain matin j'entendis du bruit en bas, je me dis que...

  • Pas gai, pas gay. Taddy ne va plus au collège.

    29 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Lorsque j'arrivais aux Sillages, je ne traînais pas. dans le groupe à mon grand soulagement je ne croisais personne, je grimpais les escaliers quatre à quatre et m'enfermais dans ma chambre. Je défis mon colis et rangeais les affaires dans le placard...

  • Pas gai, pas gay. La séparation avec les Morel, pas si facile.

    30 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    Pourtant la rupture avec les Morel ne se fit pas si brutalement et en tout cas pas si facilement, je devais garder longtemps une angoisse, l'angoisse du dimanche soir. Chaque dimanche soir, j'étais pris par une indicible angoisse, j'avais le coeur qui...

  • Pas gai, pas gay. La détresse me fais faire des conneries.

    30 octobre 2004 ( #Gay - Lesbien )

    La vie n'allait pas si mal que ça aux Sillages, mais il me manquait tout de même le contact avec la famille, je réfléchis un peu et j'en arrive à la conclusion que du coté de mon grand-père et du coté de mes tantes, je n'étais pas en odeur de sainteté...

<< < 1 2 3 4 5 6 > >>