Pas gai, pas gay. La cassette de la famille.

Publié le par Taddy

Chez les Morel je  repris de plus belle mes  bêtises lorsque Patrick fut parti,  je  ne pouvais pas trop en faire lorsqu'il était  là,  il y avait toujours  le risque d'être dénoncé ou alors pris à témoin ,  je ne le connaissait pas  assez pour  m'aventurer dans ce domaine en sa présence. Je trouvais une nouvelle bêtise à faire, pas tout à  fait  inédite mais inédite dans l'ampleur. Je savais que dans l'une des armoires à linge il y avait un portefeuille où  la mère Morel rangeait  l'argent du  ménage, je profitais plusieurs fois d'aller voir ce qu'il y  avait dedans, je trouvais une liasse de billet de cent francs  qui me paraissait  énorme peut  être y avait il trois mille francs. J'allais plusieurs fois rendre  visite à   ce portefeuille  avant d'oser en subtiliser  un. Le  jour où je  réalisais mon "exploit"  je dissimulais  comme il  faut  le  fruit  de  mon  larcin, en attendant de trouver une occasion de le dépenser  je ne vivais plus. J'étais terrorisé  à  l'idée que la mère  Morel puisse s'apercevoir qu'il lui manquait de l'argent.  Je  ne  sais  plus  comment je dépensais cet argent mais ce que je  sais c'est  que vu qu'aucune réaction ne  se produisit je retournais au portefeuille chercher de l'argent. Comme tout les quinze août dans les sous bois de la forêt de Fontaine la Forêt se déroulait la fête. Tout les ans  avec la mère Morel  nous  allions  y faire un tour.  Une fois rentré cette année là  comme si c'était pour remercier la mère Morel j'allais au portefeuille et subtilisais  cent  francs  pour  retourner à  la  fête  dépenser cet argent. Oui mais comment aller  à la fête vu que les sorties ne se faisaient qu'accompagnée ?  c'est très simple, ma chambre était pourvue d'une porte fenêtre donnant directement sur  la rue, il me suffirait donc d'attendre que tout le monde soit endormi le soir puis de me glisser discrètement à l'extérieur lorsqu'il n'y aura pas de voitures arrêtée au feu juste devant  la maison. La fête dans les sous bois fut pour moi une première en matière de sorties nocturnes

Publié dans Gay - Lesbien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article