Pas gai, pas gay. La fête de noël.

Publié le par Taddy

A la fin de  l'année scolaire je passais  en  classe  supérieure  en  CM1  Madame  Zanini  serait ma nouvelle    maîtresse.    Cette   institutrice    était   vraiment particulière, elle mettait autant de hargne à  punir les élèves et plus particulièrement moi qu'elle était petite.  Quant  la classe chahutait trop  ou  alors quant un  devoir n'était pas  fait ou mal fait  elle  appelait  l'élève sur l'estrade et  lui  assénait une dizaine de coups de bâton sur les mains,  n'allez pas  croire que c'était des caresses.  Quant nous avions eu droit au  bâton il ne se faisait pas oublier aussi facilement,  je n'ai jamais parlé à  la  maison  des façons  assez singulière de cette  maîtresse.  

Une autre chose vint  marquer cette année scolaire,  la  maîtresse se retrouva enceinte jusque là,  rien d'anormal hormis qu'elle devait saliver  trop  elle avait installée  dans un tiroir de son bureau une boîte en fer  blanc dans laquelle elle crachait avec plus ou  moins  de discrétion  et  de  distinction.   Cette  année  scolaire  là  au classement  mensuel  du  mois  de  décembre,  j'avais  opéré  une remontée dans le classement vraiment extraordinaire  pour pouvoir avoir  mes  cadeaux  de  Noël,  aussi tôt  les  fêtes  passées je replongeais  dans les  profondeurs du classement et de la médiocrité. 

 C'était un peu pour moi une façon de dire que je pouvais travailler mais  que je ne voulais pas vu  le contexte dans  lequel je me  trouvait. J'ai fait cette manoeuvre pour  les cadeaux de  Noël  trois  ou quatre fois et  puis ensuite  comme mon départ  de chez les Morel  ne se profilait pas j'ai même  renoncé  à  cet  effort. Traditionnellement le jour  de  Noël  se  passait chez  la tante Finbel où  toute la famille se trouvait rassemblée,  je ne m'entendais pas  très bien avec la  tante Finbel, elle trouvait  que la  grand-mère me gâtais trop, elle,la tante Finbel privilégiait  plutôt  Jacky  que  l'on  ne  voyait pas souvent, il  était placé  dans un foyer dans le nord de la Seine et Marne.  L'ors  d'un  repas de  Noël au moment  du dessert l'oncle Charles  fit sauter une  bombe à  gadgets,  je récupérais quelques accessoires dont un ballon à   gonfler,  alors que je  jouais avec tout le monde, la tante Finbel  me  l'arracha des mains en  me  disant que Jacky n'avait rien eu et le lui donna, la forme  était très louable mais cela en disait long sur le fond.

Publié dans Gay - Lesbien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article