Pas gai, pas gay. Les bons points.

Publié le par Taddy

J'étais  toujours déterminé  à  me  faire mettre à   la  porte de chez ces gens là, l'histoire qu'eue Annick me donna un peu d'espoir quant à la suite des  événements.  Je mettais beaucoup d'ardeur a faire un tas de bêtises,  je n'avais pas à  forcer  mon naturel. Comme Annick je me mis à   voler de l'argent dans  le porte monnaie de "mémère" mais aussi dans le porte monnaie de "Pépère" dans le secret espoir que les choses aillent aussi rapidement que pour Annick, il n’en fut rien. 

Pour ce qui concerne ma scolarité, quand je repris l'école je fus catalogué  par  la  maîtresse  du  cours  préparatoire  qui était précédemment maîtresse  à  l'école maternelle  de la rue  de la Fontaine.  Heureusement,   je  n'étais  pas dans sa classe, je reprenais cette année en  cours  élémentaire  première  année. La maîtresse du CE1   était vraiment gentille,  je ne tardais pas rapidement à  abuser de sa gentillesse. Bien entendu les choses ne tardèrent pas à se gâter. Je fus gardé  maintes fois  en retenue, la première fois que cela  arriva "Mémère"  inquiète de ne  pas me voir rentrer envoya Maryse à  l'école pour voir ce  que je faisais ainsi le motif de ma punition allait se savoir à la maison, je fus accueilli en rentrant  comme il  se doit.  Les bonnes notes étaient  encore  à  cette  époque dans les petites classes récompensées par  des bons points, inutile  de dire que pour  ce qui  me concerne je  n'en avais que très peu. Mes camarades de classe pour la plus part en avaient régulièrement et les  changeaient  contre  des images  une fois  qu'ils en avaient dix.  Puisque l'on ne voulait pas me donner de bon points qu'à cela ne tienne, j'entrepris de voler  ceux qui  me faisaient défauts, j'entreprit de voler ces bons points tant à la maîtresse qu'à mes camarades  Je  réussi  en  quelques  jours  à   réunir  la quantité suffisante    pour  obtenir   une   image ultime récompense. 

Publié dans Gay - Lesbien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article