Pas gai, pas gay. Le Pierrot lunaire.

Publié le par Taddy

L'école se trouvait dans le foyer,  la  maîtresse me pris rapidement en grippe  j'étais tellement insupportable  que chaque semaine lors de la réunion du lundi après-midi  elle me mettait systématiquement  debout  dans  un  coin  même  si  je  me tenais tranquille  au  moment  où  elle  partait   pour cette réunion. Au foyer il y avait une fille  qui  était bien plus  âgée que la moyenne des pensionnaires, elle  ne quittait jamais  sa chambre, elle était  atteinte  de  poliomyélite,  quelques  fois  lorsque nous passions devant sa  chambre nous l'entendions chanter, nous avions  interdiction absolue d'aller la voir ce qui était parfaitement idiot.  De temps en temps des camarades partaient, ils étaient placés dans des familles. Jacky et  moi savions bien que notre tour viendrait inéluctablement. Cette perspective ne nous emballait pas outre mesure,  nous avions de mauvais souvenirs des nourrices,  nous  n'avions  pas envi que  cela  recommence. Nous savions aussi que lorsque notre tour  viendra nous  n'aurons pas le choix et que plaise ou non nous serons bien obligés  d'aller là où on nous dit.  Dans ce foyer Jacky  se fit de très  bon copains qu'il revit longtemps après notre séjour  au  foyer Saint L...... Pour moi se fut différent,  j'avais le contact moins facile. Dans ce foyer nous faisions des tas d'activités dans un  atelier situé dans les greniers pour le mardi gras nous avions confectionnés  des costumes,  je fus   déguisé  en  Pierrot.  Quelques  jours plus tard  lorsque tous les déguisements furent terminés la monitrice nous emmena nous promener    déguisés  dans  les rues  de la ville,  je n'avais pas spécialement apprécié de me promener en  ville ainsi affublé.

Publié dans Gay - Lesbien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article