Pas gai, pas gay. Le seigneur des bêtises.

Publié le par Taddy

De chez la grand-mère j'ai des tas de souvenirs un peu en vrac... J'étais à n'en pas douter le prince des bêtises, un jour, je me  mis à  jouer avec le crochet du poêle à charbon en le mettant dans les braises au travers de  la grille de devant,  au bout de peu de temps,  le crochet est devenu rouge, je trouvais cela fort joli et tout à fait étrange, pourquoi avait-il changé de couleur ? Je ne trouvais rien de mieux que de l'empoigner à  pleine main sur la partie  rougie, vous imaginez la suite. Je ne sais pas pourquoi il y avait un fourneau dans la cuisine vu que l’appartement était équipé du chauffage central. J’ai été soigné avec un pansement avec des rondelles de pommes de terre. Il faut croire que ça doit tirer la brûlure, je n'ai gardé aucune trace.

 Autre petit forfait  allant chercher le pain  à  la boulangerie au coin de la  Grande rue et de la rue de la Fontaine, je m'achetais avec une partie de la  monnaie   des   bonbons à l'appareil automatique alors que la famille ne roulait pas sur l'or. A cette époque  mes bêtises  n'étaient  ni  trop  graves  ni trop spécifiques. Dans l'ensemble  j'étais un enfant très turbulent et difficile à   vivre.  Je me mettais dans des colères  noires dès  que l'on me refusait quelque chose même  une  peccadille. Mes colères  étaient violentes, j'allais jusqu'à  me pâmer.  Le seul moyen de me calmer consistait à me mettre la tête sous l'eau ce qu'était obligé de faire la grand-mère sans ménagement mais qu'est ce que j'ai pu aimer cette mamie. 

Publié dans Gay - Lesbien

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article